Actualité

Mali : Attention, pas de faiblesse à l'égard des apatrides ! - 03/11/2013 | Collectif des Maliens de la Diaspora

Malgré les gages de bonne volonté donnés par les nouvelles autorités du Mali, les groupes armées (MNLA, HCUA) encore présents dans le Nord du Mali persistent dans leur volonté de porter atteinte à l’intégrité territoriale du pays et troubler la quiétude des paisibles populations.

Au lieu d’être cantonnés et désarmés, ces groupes et leurs alliés terroristes continuent de défier l’Etat (attaques contre les forces de défense et de sécurité, harcèlement des populations restées fidèles à la Républiques, profération des messages de haines, etc…)

Les groupes armés tuent !

Alors, que faire ?

Mali : Faut-il encore négocier avec les groupes armés ? - 08/10/2013 | Africa N°1

"Le Grand Débat" d’Africa №1

Nouvelles attaques de groupes islamistes contre Tombouctou et Gao, multiplication d’attentats-suicide, annonce du retrait des rebelles touaregs des négociations de paix, publication dans la presse d’un document émanant d’Aqmi et faisant état des relations étroites entre ce groupe terroriste et les mouvements indépendantistes touaregs…

Dans ce contexte, deux questions se posent désormais : quel est le nouvel agenda des rebelles touaregs ?

Et, l’État malien a-t-il encore intérêt à négocier avec ces groupes armés ?

Réponses dans ce "Grand Débat" :


http://www.fncdumali.com/Mali-Faut-il-encore-negocier-avec-les-groupes-armes_a75.html

Mali : Le crépuscule des "vampires" de la démocratie - 31/08/2013 | Professeur Issa N'Diaye


« La valeur d’un État à la longue, c’est la valeur des individus qui le composent. Un État qui rapetisse les hommes pour en faire des instruments dociles entre ses mains, un tel État s’apercevra qu’avec des petits hommes rien de grand ne saurait s’accomplir » John Stuart Mill.


Au début des années soixante, le Malien était pétri des valeurs du Soudanais, opprimé certes pendant la période coloniale, mais reconnu et respecté pour son sérieux, son intégrité morale, son goût du travail bien fait, son ardeur à la tâche, enfin et surtout pour son patriotisme.

Qu’est-il devenu?

Mali : Le mythe de la démocratie, tombeur de l'Etat, est supposé renaître de ses cendres ! - 19/08/2013 | Aïda H. Diagne

Quand le mythe de la démocratie, tombeur du Mali, renaît de ses cendres !

80% des Maliens qui ont voté ont dit non !

[ Monsieur le nouvel Elu ]
Vous l’avez compris, nous attendons de vous plus qu’une pose, aussi haut levé soit votre menton !

La « démocratie » en soi n’est pas le rempart ultime contre le pire des barbarismes : souvenons-nous de la crise de 1929 et de ses conséquences pour l’Allemagne en 1933. Les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets, seule la forme qu’ils revêtiront changera : nazisme et fascisme là-bas, islamisme ici, terrorisme simplificateur pour tous. Nous faisons semblant de ne pas comprendre que la misère et la désespérance, la perte de l’espoir d’une vie meilleure ici-bas, sont source de tous les extrémismes.

Continuer à nous faire croire ou, pire, croire que tous nos malheurs ont surgi du néant un 22 mars 2012, serait faire insulte à l’intelligence, au bons sens et au discernement des Maliens, à l’Histoire.

Mali : Chronique d’une élection pipée - 23/07/2013 | FNC

A Bamako courent de folles rumeurs sur les millions de cartes de vote éditées en surplus (? !), dans la plus grande opacité, par le pouvoir intérimaire, au moment où des électeurs potentiels du même nombre sont privés de leurs droits constitutionnels par défaut de NINA (la carte d’électeur)

Pis, à seulement sept (7) jours du 1er tour de l'élection présidentielle, des militaires aux ordres du Capitaine Sanogo auraient pillé des stocks de cartes de vote aux fins d’utilisation frauduleuse en faveur du "candidat des militaires."

Les jeux semblent faits !

Les élus sont connus d’avance et les élections présidentielles du Mali du 28 juillet 2013, censées restaurer l’ordre républicain et constitutionnel, passeront dans les annales comme la plus grande mascarade de l’histoire politique de la France-Afrique, pourtant riche en événements de ce genre.

Que le Peuple du Mali se le tienne pour dit : Serval lui sera fatal !

Que le Peuple français le sache : l’opération menée à grands frais au Mali, en son nom et pour son idéal, n’est décidément qu’un énorme leurre qui finira par modifier durablement les sentiments et attitudes des Maliens à l’endroit de la France et des Français !

Lettre du FNC à l'Union Européenne : Quelle légitimité élira le (la) président(e) les 28 juillet et 11 août prochains ? - 14/07/2013 | FNC

L’élection présidentielle prochaine ignorera des millions de Maliennes et Maliens pourtant désireux d’y prendre part à travers leur vote.

Ces millions de laissés-pour-compte se retrouvent dans les localités où il n’y a pas eu de RAVEC (recensement administratif à vocation d’état civil), parmi les centaines de milliers de jeunes majeurs (18 et 19 ans) non-inscrits, dans les camps de réfugiés et exilés, et aussi dans le rang des centaines de milliers d’omissions techniques de potentiels électeurs sans carte de vote NINA.

Le mécontentement populaire est réel et justifié !

Or, « La justice, la paix et la liberté devront, sans condition, s’installer en Afrique aussi et s’y pérenniser. Il y va de la quiétude du monde et de la crédibilité des institutions internationales et, en particulier, françaises et européennes ! »

Les Forces Armées du Mali doivent rentrer à Kidal sans délai. Force doit rester au rétablissement de l’intégrité territoriale et de la souveraineté du Mali ! - 10/06/2013 | Collectif des Maliens de la Diaspora


Le Collectif des Maliens de la Diaspora (CMD) salue la libération, par les forces de défense et de sécurité du Mali le mercredi 05 juin 2013, de la localité d’Anéfis - (agglomération située entre Gao et Kidal, restée trop longtemps sous la coupe réglée des éléments criminels du MNLA).

Il assure les forces armées et de sécurité du Mali de son soutien indéfectible et les invite à continuer, sans délai, leur marche sur Kidal, afin d’y assurer, comme à Anéfis, la libération et la sécurité de nos concitoyens victimes, pour avoir simplement réaffirmé leur appartenance à la République du Mali, d’exactions, voire de déportations, de la part des groupuscules terroristes et racistes du MNLA et acolytes.

Forces Armées et de sécurité du Mali, le Peuple du Mali vous soutient et vous regarde ! Continuez votre mission de rétablissement de l’intégrité du territoire et de sécurisation des personnes et des biens sur toute l’étendue de notre territoire national.

Offre de dialogue au MNLA : le mauvais signal et l’erreur de trop ! - 27/05/2013 | Collectif des Maliens de la Diaspora

Que devient alors la Commission Dialogue et Réconciliation, cette façade démagogique décriée dès le jeudi 11 avril dernier, dans une communication du Collectif des Maliens de la Diaspora ? Est-elle...
1 2 3 4




Nouvelles

Cadavres pas si rares en terres rares

10/08/2017 - Aïda H. DIAGNE